Blog, images, frontières, migrations

Charte Mondiale des Migrants - Gorée, Sénégal - II

18 février 2011 par Laetitia

Pour Jelloul Ben Hamida, l’un des coordinateur de la Charte, le texte ne doit pas se résumer à une charte revendicative de droits mais bien être une charte éthique et politique, écrite de manière collective par les migrants eux-mêmes. Dans le processus d’élaboration de la Charte, il s’agit d’imaginer un texte et des outils pour s'affranchir de la référence aux conventions internationales, instruments étatiques, et faire appel à la capacité créatrice des migrants.

L'assemblée mondiale des migrants à Gorée.

A Gorée différentes coordinations des migrants du monde entier se sont rassemblées du 2 au 4 février 2011 en une Assemblée Mondiale des Migrants, en amont du Forum Social Mondial de Dakar. L’objectif de cette assemblée visait à adopter un texte fondateur restituant la parole aux migrants, la Charte Mondiale des Migrants. Ce texte est le fruit d’une écriture collective des migrants et le résultat d’un processus de quatre années de travail.
Ce retour à Gorée, lieu symbolique de la traite des esclaves, est envisagé comme un retour vers l’humanité, une réponse apportée par les migrants au déni de leurs droits et à la déshumanisation dont ils sont l’objet.

Vous pouvez lire le texte complet de la Charte sur le site de la Charte Mondiale des Migrants
Billet précédent : La caravane du Maghreb - I
Billet suivant : Forum social mondial, Dakar, Sénégal - III

Lors de la première journée de l’assemblée, chaque « article » du texte est examiné par les participants. Cette réunion est ouverte à tous, mais la parole est réservée aux migrants.

Lors de la première journée de l’assemblée, chaque « article » du texte est examiné par les participants. Cette réunion est ouverte à tous, mais la parole est réservée aux migrants.

Pour Jelloul Ben Hamida (à gauche), l’un des coordinateur de la Charte, le texte ne doit pas se résumer à une charte revendicative de droits mais bien être une charte éthique et politique, écrite de manière collective par les migrants eux-mêmes. Dans le processus d’élaboration de la Charte, il s’agit d’imaginer un texte et des outils pour s'affranchir de la référence aux conventions internationales, instruments étatiques, et faire appel à la capacité créatrice des migrants.

Pour Jelloul Ben Hamida (à gauche), l’un des coordinateur de la Charte, le texte ne doit pas se résumer à une charte revendicative de droits mais bien être une charte éthique et politique, écrite de manière collective par les migrants eux-mêmes. Dans le processus d’élaboration de la Charte, il s’agit d’imaginer un texte et des outils pour s'affranchir de la référence aux conventions internationales, instruments étatiques, et faire appel à la capacité créatrice des migrants.

Lors de la première journée de l'assemblée, chaque « article » du texte est examiné par les participants. Cette réunion est ouverte à tous, mais la parole est réservée aux migrants.

Le 2 février, les caravanes de migrants arrivent sur l'Ile de Gorée. Une délégation de 15 personnes, issues d'associations maliennes travaillant à Bamako et dans la région de Kayes, a été mandatée par la caravane Afrique-Europe-Interact, pour la représenter à l'Assemblée mondiale des migrants.

Le 2 février, les caravanes de migrants arrivent sur l'Ile de Gorée. Une délégation de 15 personnes, issues d'associations maliennes travaillant à Bamako et dans la région de Kayes, a été mandatée par la caravane Afrique-Europe-Interact, pour la représenter à l'Assemblée mondiale des migrants.

Gorée, 4 février 2011 : proclamation de la Charte Mondiale des Migrants.

Gorée, 4 février 2011 : proclamation de la Charte Mondiale des Migrants.

Lors de l’Assemblée Mondiale des Migrants à Gorée, des délégations représentant les acteurs des sociétés civiles africaines et d’Amérique Latine se sont rassemblées. Hélène vit au Maroc tandis que Mireille, Fanta et Grace sont toutes trois réfugiées en Mauritanie.

Lors de l’Assemblée Mondiale des Migrants à Gorée, des délégations représentant les acteurs des sociétés civiles africaines et d’Amérique Latine se sont rassemblées. Hélène vit au Maroc tandis que Mireille, Fanta et Grace sont toutes trois réfugiées en Mauritanie.

Délégation des réfugiés Mauritaniens au Sénégal. Ces négros-mauritaniens ont été déportés à la frontière du Sénégal en 1989, la Mauritanie voulant défaire de sa composante noire. Depuis 4 ans, leurs papiers n’ont pas été renouvelés au Sénégal.

Délégation des réfugiés Mauritaniens au Sénégal. Ces membres de la communauté négro-mauritanienne ont été déportés à la frontière du Sénégal en 1989, la Mauritanie voulant défaire de sa composante noire. Depuis 4 ans, leurs papiers n’ont pas été renouvelés au Sénégal.

La délégation du Sénégal rassemble des réfugiés Négro-Mauritaniens ainsi que des réfugiés de Guinée Conakry, du Tchad vivant au Sénégal.

La délégation du Sénégal rassemble des réfugiés Négro-Mauritaniens ainsi que des réfugiés de Guinée Conakry, du Tchad vivant au Sénégal.

Le 2 février, les caravanes de migrants arrivent sur l'Ile de Gorée. Une délégation de 15 personnes, issues d’associations maliennes travaillant à Bamako et dans la région de Kayes, a été mandatée par la caravane Afrique-Europe-Interact, pour la représenter à l'Assemblée mondiale des migrants.

Le 2 février, les caravanes de migrants arrivent sur l'Ile de Gorée. Une délégation de 15 personnes, issues d’associations maliennes travaillant à Bamako et dans la région de Kayes, a été mandatée par la caravane Afrique-Europe-Interact, pour la représenter à l'Assemblée mondiale des migrants.

Délégation de la caravane Afrique-Europe-Interact. Partie de Bamako au Mali, cette caravane a réunit plus de 250 personnes.

Délégation de la caravane Afrique-Europe-Interact. Partie de Bamako au Mali, cette caravane a réunit plus de 250 personnes.

La Caravane du Cameroun. Pour rejoindre le Sénégal, la caravane a traversé plusieurs frontière, expérimentant à chaque passage les difficultés de circulation d'un pays africain à un autre.

La Caravane du Cameroun. Pour rejoindre le Sénégal, la caravane a traversé plusieurs frontière, expérimentant à chaque passage les difficultés de circulation d'un pays africain à un autre.

Publié dans Blog, images, frontières, migrations

1 commentaire

  1. mohammd essadki

    merci lititia de tt ce ke vs avez fai pour le caravane du maroc dacar merci tu ns me mankkk prendssoinde toi si vs etesau marocje t invite a skhirat merci

Laisser un commentaire

Veuillez noter : L'approbation de votre commentaire peu prendre un moment. Il n'est pas utile de le soumettre à nouveau.